Blossom parle avec la styliste Mahine Tchiapke

Ce mois-ci, Blossom s’entretient avec une coiffeuse, experte des cheveux bouclés, Mahine Tchiakpe au Salon Chez Tina, situé à Vétroz. Mahine travaille principalement dans son salon de Lausanne, et occasionnellement  à Vétroz pour servir ses clients valaisans. J’ai eu le plaisir de me faire couper les cheveux chez Mahine, de l’interviewer sur sa carrière et de profiter de son conseil en soins capillaires. Elle se décrit comme sensible, drôle et ambitieuse. Après avoir entendu parler de son parcours pour devenir styliste, je pense qu’elle pourrait ajouter le adjectif courageuse à sa liste.

Pourquoi es-tu devenue coiffeuse?

J’étais toujours intéressée à devenir styliste, je devais juste trouver le courage de le faire. J’avais besoin de faire quelque chose que j’aime pour accomplir ma vie, ce que je ne faisais pas auparavant. Donc, j’ai économisé pendant 5 ans, j’ai tout laissé tomber et je suis allée à New York pour entrer à l’école de beauté et à l’Académie Deva Curl.

Qu’est-ce qui t’as inspirée pour devenir une spécialiste des cheveux bouclés?

Quand j’ai coupé tous mes cheveux (big chop*) il y a quelques années.

* Big chop se réfère au fait de couper tous les cheveux lissés et les laisser pousser naturellement.

Quel a été ton expérience avant et après le « big chop »?

Avant cela, j’ai lissé mes cheveux depuis l’âge de  12 ans jusqu’à mes 24 ans. Puis un jour, j’ai vu cette fille, Beauty by Lee sur YouTube. Elle avait juste coupé et je pensais que ses cheveux étaient si mignons. J’ai pensé je devais faire la même chose pour apprendre à connaître mes cheveux naturels. D’abord, j’ai laissé pousser mes cheveux naturels sous les cheveux défrisés pendant un an et c’était horrible! Puis je suis allée à un salon de coiffure et me suis fait couper les cheveux. Depuis un peu plus de trois ans, je laisse pousser mes cheveux naturels.

Et il y a deux semaines, je me suis rasée la tête (rires), parce que je me sentais bien dans ma peau et que je voulais faire n’importe quoi. Je voulais les cheveux courts, alors j’ai tout coupé.

As-tu remarqué une tendance à voir de plus en plus de femmes assumer leurs cheveux naturels?

Oui, beaucoup, surtout à Lausanne, à Zurich un peu moins. Je suis vraiment heureuse quand je vois une fille bouclée! (rires) Je veux lui donner un high five!

Quels conseils peux-tu donner pour prendre soin des cheveux bouclés.

Règle n°1: hydratez vos cheveux.

Règle n°2 : n’appliquez pas une tonne d’huile.

Règle n3: svp ne vous brossez jamais les cheveux quand ils sont secs!

Assumez vos cheveux à chaque étape. Chaque étape est si différente, mais ça vaut le coup. Je sais, j’ai traversé chacune d’elles.

Qu’est-ce que tes cheveux signifient pour toi?

Quand je lissais mes cheveux, je pensais que c’était la seule chose que je pouvais faire avec mes cheveux. Maintenant, je sais que je peux faire n’importe quoi et que je ne suis pas mes cheveux, comme le dit India Arie. Mais j’aime mes cheveux et cela fait partie de ma personnalité. Même si, je me suis rasée les cheveux, je suis toujours la même personne.

Vous voulez voir tous les styles, les transformations et les événements quotidiens de Mahine? Vous pouvez la retrouver sur internet:

Instagram @mahine_

Facebook /mahinestylist

Vous pouvez également réserver un rendez-vous avec Mahine sur son site internet:

mahinestylist.com/

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *