Interview: Stephanie Verna, Coach d’amour de soi

Les images sont la propriété de @lovelearnbloom

L’amour et l’acceptation de soi sont des sujets importants dans l’industrie de la beauté. Malheureusement, cette industrie a présenté et présente encore la beauté comme quelque chose que nous devons créer parce qu’elle n’existe pas en nous. “Peut-être qu’elle est née avec, peut-être que c’est Maybelline.” Ce sont les messages dont nous sommes inondés en tant que consommateurs au quotidien, ils s’attaquent à l’insécurité dans le but d’augmenter les ventes et les profits.

À Blossom, nous nous efforçons de promouvoir l’amour de soi. Notre message sera toujours “viens tel que tu es”. Nous ne voulons pas que nos produits vous changent, nous voulons qu’ils vous honorent.

Les images sont la propriété de @lovelearnbloom

Pour discuter plus en détail de l’amour de soi, nous avons interviewé Stephanie Verna, une autre curly-girl et coach en amour de soi.

Décris-toi.

Je suis une guerrière résistante, une conquérante de la peur et une amoureuse des montagnes. En général, je suis introvertie, mais si je suis à l’aise avec quelqu’un, j’aurais l’air extravertie. J’aime apprendre et mettre en pratique ce que j’apprends pour améliorer différents aspects de ma vie et de moi-même.

Les images sont la propriété de @lovelearnbloom
Selon toi, l’amour de soi est…

Apprendre à se connaître profondément, à accepter tout ce qui fait que vous êtes VOUS, et à vous aimer à chaque étape de votre vie.

Quand avez-vous commencé à bloguer et à faire des vidéos sur l’amour de soi?

Je blogue depuis 2009 mais l’amour de soi n’était pas mon sujet principal. J’ai arrêté le blog et fait une pause. Et en 2019, j’ai décidé de lancer un nouveau blog sur l’amour de soi.

J’ai commencé mon blog parce que je veux partager tout ce qui m’aide à être heureuse, en bonne santé et équilibrée, quels que soient les défis auxquels je suis confrontée, et tout cela découle de l’amour de soi. Aider les autres à s’aimer pleinement et à être ce pour quoi ils sont créés est ce qui m’a inspiré la création de ce blog. Et, atteindre le plus grand nombre de personnes possible avec mon message est ce qui m’a poussé à créer ma chaîne YouTube.

Dans la communauté des cheveux naturels, nous avons vu beaucoup de progrès en termes d’acceptation et d’amour de soi. Il n’est pas toujours facile d’accepter ses cheveux frisés ou afro. Même si nous inondons nos flux Instagram de ces images, cela ne se reflète pas toujours dans les médias grand public. Avez-vous toujours aimé vos cheveux bouclés? Si non, qu’est-ce qui vous a aidé à y arriver?

J’ai toujours aimé mes cheveux dans tous les différents états dans lesquels ils ont été, même si j’ai parfois été frustrée avec eux. En 2005, je suis allée chez un coiffeur et j’ai coupé tous mes cheveux, parce que je voulais les laisser pousser naturellement, après avoir vu une photo de moi enfant, avec un grand sourire et un grand fro. Je n’avais jamais vraiment vu mes cheveux comme ça auparavant et je suis tombée amoureuse du bonheur qui émanait de cette photo. À l’époque où j’ai coupé tous mes cheveux, les cheveux naturels n’étaient pas une tendance. Je n’étais pas devenue naturelle pour faire partie d’une communauté, ni pour être rebelle. Je pense que je voulais juste rentrer à la maison intérieure, retourner vers mon vrai MOI.

Mon conseil aux personnes qui n’aiment pas leurs cheveux est: acceptez ce que Dieu vous a donné. C’est ce qui rend chacun de nous unique et beau.

Quels conseils avez-vous pour aider quelqu’un dans son voyage vers l’amour et l’acceptation de soi ?

L’amour de soi n’est pas facile mais très nécessaire si vous voulez vraiment être ce pour quoi vous avez été créé pour être et vivre une vie heureuse avec des relations épanouissantes. Tout commence en vous. Votre amour pour vous-même est le fondement de toutes les relations que vous aurez dans votre vie. Faites ce qui VOUS convient sur votre parcours vers l’amour de soi. Ce n’est pas un parcours identique pour tous. Ce n’est pas non plus linéaire. Il y aura des hauts et des bas. Soyez patients et doux avec vous-même. Amusez-vous aussi sur ce parcours.

turban satin lined
Les images sont la propriété de @lovelearnbloom
Pendant la quarantaine COVID, beaucoup d’entre nous sont devenus plus actifs sur les médias sociaux pour rester en contact avec leurs amis et leur famille. Que pensez-vous de l’amour de soi à l’ère des médias sociaux ?

Si votre feed d’Instagram vous fait sentir inadéquat, donnez-lui un nouveau look. Sachez que vous avez le droit de recommencer à zéro et d’avoir un nouveau style de feed qui vous ressemble davantage. Si un compte ne vous inspire pas, ne vous apporte pas de joie et de positivité, arrêtez de le suivre. Vous n’avez pas besoin de vous soumettre sans cesse à cela. Une partie de l’amour de soi consiste à faire ce qui vous fait du bien et à supprimer ce qui vous fait du mal (émotionnellement, mentalement, physiquement ou spirituellement).

Quel est votre régime de soins capillaires?

Shampoing une fois par semaine (en été deux fois par semaine). Démêler avec un après-shampoing dans mes cheveux. Une ou deux fois par mois, je fais un rinçage des cheveux avec du romarin frais infusé dans de l’eau chaude avec un peu de vinaigre de cidre de pomme. Je laisse le produit de rinçage sur mes cheveux et mon cuir chevelu pendant 5 à 10 minutes. Une fois par mois, je fais un masque capillaire. Tous les deux ou trois mois, je fais un gommage du cuir chevelu avec une recette maison. Parfois, avant de me laver les cheveux, j’huile mon cuir chevelu et mes cheveux avec une recette maison. Je le laisse agir pendant quelques heures ou toute la nuit. Entre les journées de lavage, il m’arrive de mouiller mes cheveux et de les démêler avec les doigts pour les hydrater et rafraîchir. Pour le coiffage, j’utilise le précieux après-shampooing sans rinçage Blossom et de l’huile.

Quelle est votre routine self-care?

Ma routine de self-care consiste à manger pour nourrir mon corps et prévenir les maladies, à bouger ou à mettre mon corps au défi par des exercices, du yoga ou de la danse, à prendre des bains, à me coucher tôt, à méditer, à m’offrir quelque chose qui me rendra heureuse.

Merci d’avoir partagé tes expériences. Si les lecteurs souhaitent en savoir plus sur votre travail, où peuvent-ils vous trouver?

Vous pouvez me trouver:

sur Instagram @lovelearnbloom.
sur mon blog : https://www.lovelearnbloom.com/
sur YouTube à lovelearnbloom.

Prendre soin des petites boucles : Astuces pour parents

photographe: @eyeforebony

Nous recevons beaucoup de MP de la part de parents qui s’occupent des cheveux bouclés de leurs enfants. Pour en savoir un peu plus sur cette partie de notre communauté Instagram, nous avons réalisé un petit sondage.

Un tiers des parents ont déclaré avoir les cheveux raides alors que leurs enfants ont les cheveux bouclés.

environ 40% des parents ont déclaré ne pas être satisfaits des ressources mises à leur disposition pour les aider à prendre soin des cheveux de leur enfant.

Lorsqu’on leur demande quels sont les défis qu’ils rencontrent, certains répondent:

Ils ne savent pas comment entretenir les boucles de leur enfant après le lavage sans les laver quotidiennement.

Leur enfant n’aime pas que ses cheveux soient lavés.

Leur enfant n’aime pas leurs cheveux bouclés/afro.

Le démêlage prend du temps.

Nous avons écrit cet article pour répondre à certaines des questions que nous recevons et pour offrir quelques astuces simples. Nous aimons à dire qu’une coiffure réussie implique les 3 P : Positivité, Planification et Produits

Un esprit positif, des pensées positives

photographe @eyeforebony

Commencez par une perspective positive et utilisez un langage positif. Les cheveux bouclés nécessitent plus de préparation que les cheveux raides. Si vous avez les cheveux raides et que votre enfant a des cheveux texturés, vous risquez de rencontrer des difficultés ou d’être frustré lorsque vous vous occupez de ses cheveux. Une chose à comprendre est votre approche, en particulier le langage qui joue un rôle majeur dans l’estime de soi de votre enfant. N’oubliez pas que les mots ont le pouvoir d’inspirer, de motiver et de persuader les gens, alors utilisez-les à bon escient.

Donc, si vous avez déjà dit les phrases suivantes, nous vous proposons quelques alternatives ci-dessous:

Au lieu de: Ses cheveux sont difficiles à soigner.

Essayez: J’apprends à prendre soin de ses belles boucles, ça a été un défi, mais nous y arrivons.

Au lieu de: Ses cheveux sont indisciplinés, sauvages, en désordre.

Essayez: Sa chevelure est volumineuse, belle, libre, unique, etc.

Au lieu de: Il faut une éternité pour la coiffer.

Essayez: Nous avons une bonne routine de coiffure et même si cela prend un peu de temps, c’est un moment pour nous rapprocher.

Planifiez votre routine et essayez de vous y tenir

Comme enfant, je détestais le jour du lavage. Cela prenait des heures parce que mes cheveux étaient (et sont toujours) très denses. Ma mère travaillait de longues heures et la solution la plus simple pour elle était de me lisser les cheveux avec un peigne chaud. En y repensant, même si je détestais ce procédé, j’adorais la possibilité que cela me donnait de passer du temps seule à seule avec ma mère. Je viens d’une famille de quatre enfants, donc ces moments étaient rares. Tout cela pour dire que le jour du lavage est vraiment un moment où vous et votre enfant passez du temps de qualité ensemble. De plus, c’est une occasion d’apprendre à votre enfant à prendre soin de lui-même. Chez moi, on appelle ça le “temps pour moi”, je mets de la musique ou un livre audio, je remplis la baignoire de jouets et je les laisse profiter de leur moment. Quand ils se sont amusés, je soigne leurs cheveux et nous bavardons ensemble.

Le temps que vous passez à laver les cheveux de votre enfant dépend beaucoup du type et de la longueur de ses cheveux. En général, les cheveux bouclés sont lavés deux fois par semaine, voire une semaine sur deux. N’oubliez pas que les cheveux bouclés ont tendance à être sec et ne nécessitent donc pas de lavage quotidien.

Voici un aperçu de notre routine capillaire

shampoing. 1 à 2 fois par mois – n’oubliez pas que le shampoing assèche les boucles, ce qui fait que nous ne le faisons pas souvent.

dêméler/après-shampooing. 1 – 2 fois par semaine.

hydrater. appliquer un sans rinçage sur les cheveux mouillés (après avoir rincé leur après-shampooing et parfois après avoir rafraîchi leurs boucles).

masque. 1 à 2 fois par mois, surtout pendant les mois d’hiver où l’air est très sec.

rafraîchir à vaporisateur. si nécessaire, p.e. si leurs boucles sont sèches, je leur donne un spray léger à l’eau pour les hydrater.

coiffeure protectrice. Chaque fois que je lave les cheveux de ma fille, je lui fais une ou deux tresses libres. Je la laisse les porter détachés parfois, mais l’entretien est plus facile quand ils sont attachés. Pour plus d’informations sur les styles de protection, consultez notre article précédent.

Les produits font la différence

Généralement, si vous avez un bon après-shampoing et sans rinçage, vous êtes servis. Assurez-vous que le produit ne contienne pas de silicones ou de nombreux produits chimiques. Nos après-shampoings et après-shampoings sans rinçage sont assez doux pour les enfants et les adultes, ainsi que pour tous les types de boucles. Si les cheveux de mes enfants sont assez sec, il suffit généralement de laisser leur après-shampooing agir pendant 10 minutes pendant qu’ils jouent dans le bain.

Si vous avez les cheveux bouclés, vous pouvez avoir une bouteille de shampoing qui dure de 6 mois à un an et utiliser un après-shampoing par mois. Cela veut dire aussi que nous ne nous lavons pas souvent les cheveux. Pour les cheveux de mes enfants, mon mari et moi, nous alternons entre le shampoing Weleda formulé pour les bébés et un shampoing solide doux. Actuellement, nous essayons une marque locale, Mellow Skincare qui propose une barre de shampooing sans déchets, assez douce pour être utilisée sur les cheveux bouclés. La fondatrice, Angela, a une petite chevelure bouclée.

Quoi que vous décidiez de faire, essayez d’utiliser des produits provenant d’entreprises qui valorisent les ingrédients qui ne sont pas nocifs pour vos petits.

Deux P supplémentaires méritent d’être mentionnés

Gardez votre routine simple, félicitez-vous pour avoir élevé des petits forts et confiants et restez PATIENT. Vous finirez par trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous et votre famille.

De plus, mes enfants adorent s’occuper de leurs cheveux, alors permettez-leur de PARTICIPER aussi. Cela peut être aussi simple que de vaporiser leurs cheveux avec un vaporisateur. Mes enfants trouvent cela rigolo. Ou bien démêler une petite partie de leurs cheveux dans le bain.

photographe: Olivia Bauso

Ressources utiles

C’est tout. Nous espérons que nous l’avons fait assez simplement. Vous trouverez ci-dessous une liste de ressources, en français et en anglais. Nous avons fait en sorte qu’elle soit courte, car avec Google, la plupart d’entre nous peuvent trouver ce dont ils ont besoin.

  1. Mahine Stylist, un styliste suisse spécialisé dans les cheveux bouclés. Suivez la sur Instagram pour obtenir de l’inspiration et des conseils. Pendant la quarantaine, elle propose des tutoriels vidéo sur demande.
  2. Chaîne Youtube par Linda Barry, une maman basée en Suisse. Elle propose des tutoriels vidéo avec son adorable petit enfant.
  3. Quelques vidéos de la routine de lavage des parents pour différents types de cheveux (nous ne cautionnons pas tous les produits utilisés, mais la technique est excellente!)

cheveux crèpus: Video °1, Video°2

cheveux bouclés/ondulés: Video °1, Video°2